blog_idee_fausses_ecoevenementDans le domaine du développement durable, il existe de nombreuses normes, labels, et référentiels. Un certain nombre d’entre eux sont plus particulièrement adaptés aux activités des entreprises oeuvrant dans le secteur événementiel. En effet, une réflexion de fond est menée par les acteurs de la filière pour minimiser les impacts environnementaux et sociaux de ces événements éphémères, et des outils existent pour guider le choix des entreprises qui souhaitent prendre en compte les considérations RSE dans l’organisation de leurs événements.

Pour les sites d’accueil de manifestations et d’événements professionnels

Mise en place en 2010, La Charte Qualité et Développement durable France Congrès certifie les centres de congrès respectant des engagements de qualité et de développement durable dans une démarche d’amélioration continue. A travers cette charte, France Congrès souhaite inciter le plus grand nombre de ses membres à s’engager formellement dans des process qualité et développement durable. Pour ce faire, le réseau concilie démarche de sensibilisation au plan collectif et accompagnement technique individuel auprès de chaque équipement engagé. Les signataires de cette charte s’engagent sur 25 points, organisés autour de 3 grands principes : l’accompagnement du client de la conception à la réalisation, la sensibilisation des intervenants et des participants sur l’éco-responsabilité, la mise en œuvre d’actions concrètes en faveur de l’environnement. Plus d’infos sur www.france-congres.org.

Pour les prestataires audiovisuels et du spectacle

Depuis mai 2011, la marque environnementale Prestadd® est attribuée aux parties prenantes de l’audiovisuel, du spectacle et de l’événement respectant un référentiel de bonnes pratiques s’appuyant sur des critères sociaux, économiques et environnementaux. Le label est accordé suite à un questionnaire d’évaluation comportant de nombreux critères, rempli par l’entreprise. Chaque critère donne lieu à l’attribution de points (selon le degré d’appropriation des enjeux liés au critère). Si le nombre de points dépasse un certain seuil, l’entreprise obtient la marque Prestadd®. Plus d’infos sur www.prestadd.fr.

A venir en 2012 : la norme ISO 20121, portant sur l’organisation d’événements durables 

Avec les Jeux olympiques de Londres 2012 en ligne de mire, évènementiel et développement durable s’inscrivent au programme de l’ISO. Elle entend harmoniser les efforts mis en œuvre par le secteur événementiel pour palier les inconvénients liés à l’organisation de grandes manifestations éphémères et à promouvoir le développement durable dans les critères de l’organisation d’évènements. Pour Fiona Pelham, présidente du groupe de travail de l’ISO/PC 250, «La future norme fournira un cadre que les organisateurs d’évènements, les sites d’accueil et les autres maillons de la chaîne logistique évènementielle pourront reprendre pour intégrer, maintenir et faire prospérer la notion de développement durable dans leurs méthodes de travail.» L’ISO 20121 devrait être finalisée en 2012 de façon à coïncider avec les Jeux olympiques de Londres. A suivre de près…

Parallèlement aux normes et labels officiels, des associations de professionnels de l’événement ont également développé des outils pour accompagner les entreprises dans leurs démarches : des guides interactifs pour rappeler les règles de bases et les points à ne pas oublier dans leur démarche environnementale.

  • Fiches pratiques et bonnes pratiques consultables sur le site www.eco-evenement.org.
  • Un outil gratuit d’Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d’Evénements (ADERE) destiné à évaluer et à limiter l’impact environnemental d’une manifestation accessible gratuitement sur le site www.evenementresponsable.fr

Peur de s’y perdre ? Ne pas hésiter à interroger les agences événementielles qui ont souvent développées leurs propres bonnes pratiques en interne… et connaissent bien les petits détails qui font toute la différence !

(c) Crédit Photo : Plénière lors des Assises Nationales des Risques Technologiques 2010