Il y a quelques semaines, j’ai reçu un appel téléphonique d’un journaliste travaillant pour un support de presse ciblant les communiquants publics et territoriaux. Il préparait un papier sur l’événementiel au sein du mix communication, et voulait recueillir mon avis sur cet outil : ses atouts, ses écueils, ses évolutions, ses tendances.

En répondant à ses questions, je me retrouve assez vite à lui déclamer ce qui me semble être des banalités sur notre métier de créateur d’événements, bien trop évidentes pour être intéressantes dans une interview destinée à des professionnels de la communication. Et pourtant, mon interlocuteur donne l’impression de boire mes paroles comme du petit lait, trouvant mes propos aussi a propos qu’innovants. Après une vingtaine de minutes de conversation et les remerciements du journaliste, je raccroche le téléphone, assez interloquée. Ca mérite un article ce que je viens de dire ?

En y réfléchissant un peu, je me dis que ce qui me paraît en effet limpide et évident – car le nez dessus tous les jours – , ne va peut-être pas sans dire pour des personnes moins expertes de l’événementiel. L’exercice est également intéressant pour prendre un peu de recul et m’aider à faire ressortir les piliers de ma valeur ajoutée d’agence. A quoi est-ce que je sers ? Quelle vision de mon métier mes clients achètent-ils ? Quelle est ma différenciation ? A la réflexion, ma réponse s’organise autour de trois grandes tendances qui guident aujourd’hui le métier d’organisateur d’événement, rejoignant toute un objectif commun : donner du sens.

 

Donner du sens … en replaçant le client au cœur de son projet événementiel

Il n’est plus d’actualité d’arriver devant un client et de lui « vendre » un concept clé en main, entièrement ficelé et figé. Je conçois aujourd’hui mon rôle d’agence plus comme celui d’un « accoucheur » que d’un « livreur de produit fini ». Je leur propose aujourd’hui de co-créer des projets. Je leur apporte un cadre général et une mécanique que nous allons adapter ensemble à leur identité propre.  Exit les catalogues prédéfinis de solutions événementielles standardisées reproduites pour n’importe quel client. Nous optons plutôt pour des sessions de co-working en lancement de projet, impliquant un maximum de parties prenantes pour réaliser un événement où le client prendra place au cœur du dispositif créatif, avec l’agence en tant que bras armé pour accompagner la réalisation et la mise en œuvre effective. Cette approche accouche de projets originaux, personnalisés, parfois étonnants… toujours impliquants.

 

Donner du sens… en donnant la parole aux participants

Les participants d’un événement ont très longtemps été considérés comme de simples spectateurs à qui l’ont « sert » une soupe plus ou moins goûteuse. Aujourd’hui, nous tendons au contraire à vouloir transformer les participants en acteurs centraux, leur donnant la parole, leur proposant de réagir, de dialoguer, de donner leur avis. Il y a un proverbe chinois qui me revient souvent en tête et qui explique bien cette logique : « Ce que j’entends, je l’oublie. Ce que je vois, je le retiens. Ce que je fais, je le comprends ».  En rendant les participants acteurs de l’événement, on augmente les probabilités mémorisation du message. Les outils et mécaniques que nous pouvons mettre en place pour répondre à cette tendance sont multiples : interactivité via smartphone ou réseaux sociaux, world café, hackatons, forum ouvert… J’en passe et des meilleurs.

 

Donner du sens… en justifiant son retour sur investissement

La communication événementielle souffre d’une image de dépenses inconsidérées, dont les résultats sont peu calculables. En période de crise, difficile de ce fait de justifier auprès de sa direction ses budgets, d’autant plus quand la tendance dans les CODIR est aux acronymes tels que ROI ou KPI. Ceci s’avère pourtant faux. L’événementiel est un outil de communication « mesurable », si tant est que des objectifs clairs et précis aient été bien définis en amont, tant d’un point de vue quantitatif que qualitatifs. C’est un exercice minutieux, qui se conçoit sur la durée, permettant de dégager des tendances et d’ajuster ses actions en conséquence au fil des opérations.

 

L’événementiel est un atout majeur dans le mix communication d’une entreprise, car il place l’humain au cœur du projet d’entreprise, met en avant l’interaction et l’échange, fait surgir des émotions qui sont le meilleur moyen d’ancrer des messages sur la durée. C’est dans cette optique que La Créative Boutique accompagne ses clients, les aidant à « apporter du sens à leurs projets »… dans les 3 sens du terme listés ci-dessus. Une évidence pour nous… mais autant le rappeler, ça ne fait pas de mal.